Thrombose veineuse profonde (TVP)

La thrombose veineuse profonde (TVP), aussi appelée phlébite, est une maladie grave qui se manifeste par la formation d’un caillot de sang dans les veines profondes de la jambe ou du mollet et bloque le débit sanguin. La TVP peut entraîner un gonflement des jambes, des rougeurs et des douleurs, mais elle peut aussi survenir sans ces symptômes. Si cela se produit, il faut être très vigilant et intervenir vite car dans le cas où le caillot de sang viendrait à se déplacer jusqu’aux poumons, cela pourrait se transformer en embolie pulmonaire (EP) et entraîner le décès.

Middle-aged man reading a paper

Qu'est-ce qu'une thrombose veineuse profonde ?

La thrombose veineuse profonde (TVP), appelée aussi phlébite, est une maladie grave qui se caractérise par la formation d’un caillot de sang dans une ou plusieurs des veines profondes (1)-(2).

 

Illustration deep vein thrombisis

Qu’est-ce qui cause une TVP ?

La thrombose veineuse profonde est souvent causée par une association de différentes maladies sous-jacentes :

Sédentarité

Le débit sanguin dans les veines est ralenti en raison du manque de mobilité pendant une longue période (maladie, après une intervention chirurgicale, déplacement sur de longues distances).

Les caillots sanguins se forment plus facilement que d’habitude

Le risque de thrombose veineuse (TVP) augmente lorsque le sang coagule (coagulation) plus facilement qu’à l’accoutumée. Voici quelques-unes de ces situations :

  • Cancer et traitements du cancer
  • Maladie cardiaque et maladie pulmonaire
  • Thrombophilie, une maladie génétique caractérisée par une tendance plus marquée à la formation de caillots dans le sang

Infections ou inflammation

Les infections ou l’inflammation peuvent favoriser la formation de thrombus en agissant sur la surface de la veine, par exemple en endommageant la paroi du vaisseau et en augmentant la coagulabilité.

Vaisseaux sanguins endommagés

Si la paroi d’un vaisseau sanguin est endommagée, celui-ci peut se rétracter ou se boucher, ce qui peut entraîner la formation d’un caillot de sang. Les vaisseaux sanguins peuvent être endommagés par des blessures telles que des fractures ou des lésions musculaires graves.

Grossesse

Les TVP sont rares pendant la grossesse, bien que les femmes, à âge égal, soit 3 femmes enceintes sur 4 sont concernées par le reflux veineux (3). Un caillot peut se former à n’importe quel stade de la grossesse et jusqu’à six semaines après l’accouchement.

Même si les cas sont très rares, cela représente quand même la deuxième cause de mortalité maternelle en France (4). Il est donc important d’agir en sa prévention.

En outre, il existe plusieurs facteurs de risque associés au développement de la TVP.

Comment reconnaître les symptômes de la thrombose veineuse profonde (dite phlébite) ?

Environ un patient sur deux ou trois ayant déjà souffert de TVP développera une complication à long terme appelée syndrome post-thrombotique (SPT), malgré un traitement anticoagulant optimal. Le SPT est une maladie évolutive qui peut se manifester sous forme de douleurs chroniques, de gonflement et de décoloration de la jambe et, à des stades avancés, sous forme d’ulcères ouverts de jambe.

Une fois que vous avez connu un épisode de TVP, la probabilité de formation d’un autre caillot est élevée. Les effets du SPT sont durables et peuvent nuire considérablement à votre qualité de vie.

Une autre complication de la TVP est l’embolie pulmonaire (EP), qui survient lorsqu’un caillot de sang se détache et se déplace dans le vaisseau jusqu’aux poumons. Une embolie pulmonaire peut être mortelle si le caillot de sang obstrue de manière significative le débit sanguin dans les poumons.

Quels sont les symptômes d’une TVP ?

La phlébite ne touche qu’une seule de vos jambes dans la plupart des cas. Elle devient gonflée, douloureuse, chaude et rouge (1). Il faut alors que vous consultiez rapidement un médecin si vous constatiez ces signes anormaux sur l’une de vos jambes.

SA_Man_Grafik_Sigvaris.jpg

Quels sont les facteurs de risque ?

L’âge la mobilité restreinte, les piétinements, l’obésité mais aussi les interventions chirurgicales, le tabagisme, l’insuffisance veineuse etc… sont des facteurs de risques identifiés.

Comment diagnostique-t-on une TVP ?

Le diagnostic de la TVP peut se faire rapidement grâce à une simple échographie sans douleur et sans risque. Une analyse sanguine spécifique peut être effectuée pour mesurer la concentration de « D-dimères », ce qui indique la présence récente de caillots. Un diagnostic et un traitement précoces réduisent considérablement le risque de complications graves.

Votre médecin peut vous recommander d’autres tests en fonction de vos antécédents médicaux.

Comment éviter une TVP ?

La prévention de la maladie thromboembolique veineuse passe par une bonne hygiène de vie et le port de compression médicale (4. Ce n’est pas nous qui le disons mais la Haute Autorité de Santé Française. 

Pourquoi des solutions de compression médicales ?

L'incidence du risque thromboembolique diminue de 66% avec le port de bas médicaux de compression (5). Les bas de contention sont une solution simple, adaptée à chaque morphologie et non-médicamenteuse ! Sous forme de chaussettes, bas ou collant de contention, la compression médicale est un textile élastique qui exerce une pression active le long de la jambe favorisant la circulation veineuse et le retour du sang vers le cœur.
La pression exercée est la plus forte au niveau de la cheville et diminue en remontant le long de la jambe. C’est cette action qui permet de réduire le risque de thrombose, phlébite ou varices.

 

Résumé

La thrombose veineuse profonde (TVP) est une affection veineuse aiguë.

Maladie veineuse : que retenir ?

  • Le terme « maladie veineuse chronique » (MVC) désigne une maladie persistante caractérisée par une altération du retour veineux.
  • Si les valvules veineuses ne se ferment pas correctement, il se produit un reflux : le sang s’écoule vers le bas et stagne dans la veine, entraînant ainsi une hypertension veineuse. Cette maladie est connue sous le nom d’insuffisance veineuse chronique (IVC) et peut entraîner un œdème, des troubles trophiques cutanés et, dans certains cas, des ulcérations.
  • Si elle n’est pas traitée, une insuffisance veineuse chronique peut entraîner la formation de troubles graves, notamment des phlébites et des embolies pulmonaires. La classification CEAP est utilisée pour distinguer les diverses manifestations de MVC.
  • Les manifestations aiguës de maladies veineuses surviennent habituellement sans conditions préexistantes, mais peuvent aussi être déclenchées par des maladies veineuses chroniques. Dans tous les cas, un traitement médical est requis immédiatement. Les maladies veineuses aiguës comprennent la thrombophlébite superficielle, la thrombose veineuse profonde (TVP), l’embolie pulmonaire, le syndrome post-thrombotique (SPT) et les saignements variqueux.

 

Lecture complémentaire