Œdème veineux

Vos jambes vous paraissent gonflées, surtout le soir après une longue journée ? Lorsque vous exercez une pression sur la partie gonflée, votre peau laisse une marque ? Vous souffrez peut-être d’œdème. La cause peut être veineuse ou lymphatique. Une visite chez votre médecin vous permettra d’obtenir un diagnostic approprié. La compression médicale est un des traitements de référence pour l’œdème.

Man and woman playing chess in a lobby

Vos jambes sont gonflées, en particulier le soir et en été, et ces gonflements disparaissent généralement lorsque vous surélevez vos jambes ? Ce sont peut-être les premiers signes d’une insuffisance veineuse.

Consultez votre professionnel de santé pour établir un diagnostic et un traitement adapté.

Qu’est-ce qu’un œdème veineux ?

L’œdème se définit comme une augmentation perceptible du volume de liquide dans la peau et les tissus sous-cutanés. Le fait d’exercer une pression sur l’œdème laisse une empreinte qui reste sur la peau une fois la pression relâchée.

L’œdème veineux apparaît d’abord au niveau de la cheville et peut s’étendre jusqu’à la jambe et au pied.

Quelles sont les causes d’un œdème veineux ?

Il existe de nombreuses causes d’œdème, comme la station assise ou debout prolongée, la sédentarité, les maladies veineuses chroniques, le lymphœdème, l’hérédité, la grossesse, la chirurgie ou les traumatismes.

Les œdèmes, d’origine veineuse, se manifestent lorsque les valvules veineuses ne se ferment pas correctement et que le sang stagne dans les veines, empêchant ainsi les vaisseaux sanguins de fonctionner correctement.

Une personne atteinte d’oedème ne fera pas de différence entre un œdème veineux et un lymphœdème. En présence de gonflement, consultez votre professionnel de santé pour obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié.

Que puis-je faire contre l’œdème veineux ?

Avez-vous observé un œdème dans vos jambes ? Le gonflement disparaît-il généralement lorsque vous surélevez vos jambes ? Vos jambes reprennent-elles leur taille « normale » le matin après une nuit de sommeil ? Ce sont sans doute les premiers signes d’une maladie veineuse.

Si cela vous concerne, vous devez consulter un médecin pour obtenir un diagnostic approprié et rechercher les causes sous-jacentes. Le médecin vous posera des questions à propos de vos symptômes, par exemple sur le gonflement des jambes, mais aussi sur la présence de varices, de troubles trophiques cutanés ou d’ulcères cutanés susceptibles d'être associés à une affection veineuse.

Le médecin peut visualiser le flux sanguin à l’aide d’une échographie et peut vérifier si le développement de votre œdème est associé à une affection veineuse et si les veines superficielles ou le système veineux profond de vos jambes sont touchés. Un diagnostic précoce est essentiel pour prévenir la progression de la maladie et éviter des complications plus graves.

Traitement non invasif : la compression médicale soulage

Pour soulager l’œdème veineux, la compression médicale à l’aide de vêtements de compression constitue le traitement non invasif de base. Dans certains cas, le drainage lymphatique peut aussi apporter un soulagement.

Si vous souffrez d’œdème, votre médecin peut vous prescrire des bas de compression médical. Le matériau élastique du bas de compression médical exerce une pression contrôlée sur la jambe et comprime en douceur les parois veineuses.

La pression la plus forte est appliquée au niveau de la cheville et diminue en remontant le long de la jambe, facilitant ainsi le retour de la circulation sanguine vers le cœur, réduisant la pression veineuse et améliorant la circulation en général.

Un diagnostic précoce de l’ œdème est essentiel pour prévenir la progression de la maladie et éviter des complications plus graves.

La compression médicale : un traitement non invasif

La compression médicale constitue un traitement non invasif. Votre professionnel de santé peut vous prescrire des produits de compression médicale. Sous forme de chaussettes, de bas ou de collant, la compression médicale exerce une pression active le long de la jambe favorisant la circulation veineuse et le retour du sang vers le cœur.

La pression la plus forte est appliquée au niveau de la cheville et diminue en remontant le long de la jambe, réduisant la pression veineuse et améliorant la circulation.

Dans certains cas, une technique de massage appelée Drainage Lymphatique Manuel (DLM) peut aussi vous apporter un soulagement.

NA_Women_Mulberry_0067.jpg

Existe-t-il d'autres traitements de l’œdème veineux ?

L’œdème veineux provient d’un trouble veineux sous-jacent qui peut être traité par compression médicale non invasive, mais aussi par des techniques plus invasives. Les différentes options de traitement incluent les suivantes : 

Résumé

L’œdème peut être un signe d’affection veineuse.

Maladie veineuse : que retenir ?

  • Le terme « maladie veineuse chronique » (MVC) désigne une maladie persistante caractérisée par une altération du retour veineux.
  • Si les valvules veineuses ne se ferment pas correctement, il se produit un reflux : le sang s’écoule vers le bas et stagne dans la veine, entraînant ainsi une hypertension veineuse. Cette maladie est connue sous le nom d’insuffisance veineuse chronique (IVC) et peut entraîner un œdème, des troubles trophiques cutanés et, dans certains cas, des ulcérations.
  • Si elle n’est pas traitée, une insuffisance veineuse chronique peut entraîner la formation de troubles graves, notamment des phlébites et des embolies pulmonaires. La classification CEAP est utilisée pour distinguer les diverses manifestations de MVC.
  • Les manifestations aiguës de maladies veineuses surviennent habituellement sans conditions préexistantes, mais peuvent aussi être déclenchées par des maladies veineuses chroniques. Dans tous les cas, un traitement médical est requis immédiatement. Les maladies veineuses aiguës comprennent la thrombophlébite superficielle, la thrombose veineuse profonde (TVP), l’embolie pulmonaire, le syndrome post-thrombotique (SPT) et les saignements variqueux.

Référence médicale
right_arrow

Allaert F-A. Eduquer le patient pour accroître l’efficacité de la compression veineuse. 2015.

Lecture complémentaire